"La Gazette"


Suite de l'article de "La Gazette" du 20 décembre 2013...

HEUREUX...!

La draisienne venait à peine de laisser place au vélocipède, que déjà, curieusement, on pouvait voir les cyclistes transpirer de bonheur à leur descente de machine.

photo coureur
heureux...!

C'est aussi, aujourd'hui, ce que les clients du "Welcome", ou les fidèles de la grand-messe de l'Eglise Saint-Gervais & Saint-Protais voient chaque dimanche matin : des cyclos heureux ! C'est l'impression qui s'impose.

En effet, plutôt avancés en âge, marqués par l'effort, ils ont des attitudes qui rappellent plus une bande d'adolescents. Soulevés par des élans d'exaltation, ils s'abandonnent à la joie de la parole, comparant leurs performances, criant leur déceptions, ou refaisant le dernier kilomètre comme d'autres refont le monde.

Ces élans éphémères, n'en sont pas moins vrais et profonds.

Il arrive aussi que cette énergie prenne les voies de la discorde et alimente la guerre des egos dans la gestion des groupes, mais cela est plus rare et après tout, bien humain.

En quoi la drôle de machine qu'ils sont si acharnés à enfourcher, provoque de tels comportements ?

Des études scientifiques établiraient une relation avec l'adrénaline.

L'adrénaline ?

"L'adrénaline (ou épinéphrine) est produite naturellement et instantanément par l'organisme tout entier en cas de stress ou en vue d'une activité physique. C'est une réponse à un besoin d'énergie notamment pour faire face à un danger.Schéma bordure
Dans ces situations, le rythme cardiaque augmente, la respiration s'accélère, la pression artérielle augmente, le cerveau et les muscles reçoivent plus d'oxygène, tandis que la digestion se ralentit, les pupilles se dilatent pour augmenter la vigilance.
(1)

Tout cela fait penser effectivement au dernier kilomètre, voire pour ceux qui en sont encore friands au sprint de la "pancarte". Il y a bien alors un stress (positif) en vue d'une activité physique intense et cela provoque il est vrai une excitation certaine...

Il ne faut y voir qu'un élément de réponse, car le vélo a bien d'autres vertus, plus poétiques et esthétiques qui combinées entre elles aboutissent à faire des cyclos des gens heureux à leur descente de machine.

En ces périodes de voeux, souhaitons que cet état de grâce puisse encore durer longtemps !

JY.LP

(1) - Source : Encyclopédie www.allodocteur.fr


"La Gazette" des cyclos de Saint Avé : un espace partagé de l'actualité du club.

E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation)